Catégories / Pays Pays de l'Ile de Ré

pays ile de re beneze17La perle des îles de la façade Atlantique

L’île de Ré surnommée « Ré la Blanche » est une des perles des côtes Atlantique pour la variété de ses paysages. Elle cumule 2600 heures d’ensoleillement avec l’aide du courant marin chaud du Gulf Stream, ce qui la place juste après le Sud-est de la France et la Corse. L’île de Ré est également connue pour son bagne, où Dreyfus, Seznec et Papillon embarquèrent pour les bagnes coloniaux.

Pont de l’Ile de Ré et la polémique de sa construction

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Situation sur une carteNotre avisAppontement de l'Ile de RéAvant la 1ère Guerre Mondiale, pour aller sur l’Ile de Ré, il fallait embarquer dans des bateaux à vapeur depuis Oléron, La Rochelle ou La Vendée. Cette traversée était souvent tributaire des horaires des marées et de la qualité de la météo.

Accostage du bac Pont de l'Ile de RéAprès la 2ème Guerre Mondiale, l’Ile de Ré connaît un succès fulgurant auprès des touristes pour son environnement, son climat doux et ensoleillé. Un système de bac fut mis en place.

Et bien que la traversée fût rapide, en période estivale, avec l’explosion du trafic automobile, le bac saturait et n’arrivait pas à absorber ce flux conséquent de véhicule.

Face à ce problème récurrent de circulation, le Conseil Général décida en 1978 de bâtir un viaduc.

Lire la suite...

Départ des Forçats vers les bagnes coloniaux

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Situation sur une carteDepuis les Maisons Centrale de Caen, RennForçats de Saint-Martin-de-Rées, Fontevrault, et Riom, les forçats étaient regroupés à la prison de La Rochelle, rue du Palais, pour un premier départ par bateau en destination de l’Ile de Ré.

Dans l’actuel vieux port, ils embarquaient sur les bateaux. Ils restaient debout, entassés sur le pont, au milieu des tonneaux, des marchandises et des animaux agricoles. Les forçats patientaient une heure et demie pour rejoindre dans un premier temps la Flotte (Ile de Ré), puis ensuite la Citadelle de Saint-Martin-de-Ré.

Lire la suite...

Tour des Baleines

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

C'est où sur une carte?Notre avis A la pointe ouest de l’Ile de Ré, sur la commune de Saint-Clément-des-Baleines, se dresse, au Tour des Baleines sur l’Ile de Rébord du rivage, l’un des plus vieux phare de France, la Tour des Baleines. L’origine du nom provient des nombreux échouages de baleines sur les bancs de sable depuis l’Antiquité. Le dernier en date remonte à 1922.

Les travaux de la tour débutèrent en 1669 sous l’ordre de Colbert (1619-1683), responsable des Finances, sous le règne de Louis XIV.

Lire la suite...

Fortifications et Citadelle de Saint-Martin-de-Ré

Note utilisateur: 1 / 5

Etoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Situation sur une carteNotre avis

Datant du début dCitadelle et Fortifications de Saint-Martin-de-Réu XVIIème siècle, les fortifications de Saint-Martin-de-Ré ont été entièrement remaniées par Vauban (1633-1707), architecte militaire français et maréchal de France de Louis XIV.

Citadelle et Fortifications de Saint-Martin-de-RéElles s’étendent sur 14 kilomètres de remparts face au pertuis Breton, avec 5 bastions et 2 portes, à l’ouest, la Porte des Campani nommée aussi Porte de La Couarde, et à l’est, la Portes Toiras nommée aussi Porte de la Flotte.

La Citadelle, construite au sein des Fortifications à partir de 1681, est une véritable fort surdimensionné. A l’époque, elle abritait la population de l’île et avait pour but de protéger La Rochelle et l’Arsenal de Rochefort de l'invasion anglaise.

Lire la suite...

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime