Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Situation sur une carteNotre avisLe pigeonnier de Montierneuf à Saint-AgnantSur la commune de Saint-Agnant, au sud de Rochefort en prenant la route de Royan se situe un des plus beaux pigeonniers de la Charente Maritime.

Le pigeonnier de Montierneuf à Saint-AgnantConstruit au début du 16ème siècle, il s’impose par ses dimensions impressionnantes et sa magnifique architecture datant de la Première Renaissance.

Vers les années 1070, les bénédictins s’installèrent sur les terres et les salines de Saint-Agnant. Un prieuré y fut édifié qui années après années devient fort puissant.

Montierneuf à Saint-AgnantMalheureusement, cette prospérité fut stoppée par les guerres de religions, puis la grande peste de 1346.

C’est au 16ème siècle que le prieur décide de reconstruire le prieuré et d’édifier le pigeonnier.

Mais pourquoi un pigeonnier ?

Un tel monument aussi magnifiquement orné, servait à montrer aux seigneurs des alentours la prospérité du prieuré.

Le pigeonnier de Montierneuf à Saint-AgnantLe pigeonnier de Montierneuf à Saint-AgnantLa fiente ou colombine récupérée du pigeonnier était un engrais très prisé rapportant de sérieux deniers au prieuré. Et pour finir, le pigeon était un met appréciable à une époque ou l’on consommait peu de viande fraîche. C’est un oiseau prolifique qui peut avoir entre 5 à 12 oisillons par an et donc les bénédictins retiraient de sa vente des revenus conséquents.

Les pigeons accédaient au pigeonnier par les 3 lucarnes situées en haut de l’édifice. Elles sont situées autour du bâtiment pour permettre aux volatiles d’y pénétrer en fonction des vents dominants. Une petite aire est aménagée en saillie devant chaque lucarne pour leur permettre de se regrouper avant de sortir ou d’entrer, suivant leurs habitudes. L’ornementation de chaque lucarne est à chaque fois différentes.

Le pigeonnier de Montierneuf à Saint-AgnantLe pigeonnier comporte des bandeaux en saillie ceinturant toute la construction pour empêcher les prédateurs tel que les rats, les fouines de s’introduire à l’intérieur du bâtiment. Enfin, les lucarnes ainsi que la coupole permettent de donner de la clarté et une aération constante à l’édifice.

L’intérieur est composé de 2959 boulins (trous en pierre servant de niches aux pigeons) ce qui est beaucoup. En effet, le nombre de boulins devait être proportionnel au territoire cultivé dans l’exploitation. Or à Montierneuf, il était deux fois plus important ! Le pigeonnier fut donc remblayé sur sa partie basse, sur décision de la justice royale suite à des procès intentés par les seigneurs voisins.

Le pigeonnier de Montierneuf à Saint-AgnantLe pigeonnier de Montierneuf à Saint-AgnantLe pigeonnier comporte 2 échelles en opposition reliées à un mât central, tournant sur lui-même. Ce mécanisme en bois, de hauteur impressionnante servait à nettoyer chaque boulin et à ramasser les œufs.

Les bénédictins avaient confectionné une recette bien particulière pour attirer dans leur pigeonnier les volatiles: elle se composait de grains macérés dans un mélange d’urine et de tête de bouc, un régal pour les pigeons !

Classé monument historique depuis 1951, sa coupole s’effondra en 1965. On doit sa restauration à l’actuel propriétaire des lieux.

Le pigeonnier de Montierneuf à Saint-Agnant Le pigeonnier de Montierneuf à Saint-Agnant Le pigeonnier de Montierneuf à Saint-Agnant

Note : Ouvert du 15 juin au 15 septembre : visite guidée tous les jours - Point d’accueil : 05.46.82.06.29 - Mairie de Saint-Agnant : 05.46.83.27.29

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime