Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

C'est où sur une carte?Notre avis

Fort Liédot ou ex Fort de la Sommité sur l’Ile d’AixEn 1801, un grand projet fut lancé dans l’objectif d’accroître la sécurité de l’Arsenal de Rochefort en renforçant la défense de la Rade de l’Ile d’Aix. Ce projet visait à construire un ensemble de fortifications dont les futurs Fort Boyard et Fort Enet.

Napoléon, Timbre de France de 1951En 1808, Napoléon Bonaparte débarqua à l’Ile d’Aix pour une visite d’inspection des travaux d’avancement de la restauration du Fort de la Rade. A cette occasion, Napoléon choisit l’emplacement de la construction d’un nouveau fort, le Fort de La Sommité pour défendre l’extrémité Est de l’île, et afin d’empêcher toute tentative de débarquement de la flotte anglaise de ce côté.

Fort Liédot ou ex Fort de la Sommité sur l’Ile d’AixMais le 11 avril 1809, les Anglais lancèrent sur l’Ile d’Aix des brûlots (bateaux chargés de matières inflammables et explosives) sur l'escadre française. Ils détruisirent une frégate et 4 vaisseaux. Cette bataille se solda par une indiscutable victoire anglaise, et le renvoi des commandants français devant la justice militaire, accusés de ne pas avoir anticipé cette attaque.

Ainsi, suite à l’Affaire des Brûlots et l’incontestable victoire anglaise, le projet de construction du Fort de La Sommité devint une priorité, démontrant son importance stratégique.

Les travaux furent lancés le 7 Août 1810, pour s’achever en 1832. Cependant entre temps, le fort changea de nom, et en 1812, il devint le Fort Liédot en mémoire d’un Colonel du Génie, mort lors de la Campagne de Russie.

Le Fort Liédot est de forme carrée, bastionné dans ses 4 angles, selon les théories de Vauban. Entièrement casematé, avec une cour intérieure de 30 m de coté, le fort pouvait recevoir une garnison d’environ 500 à 600 hommes. Il fut bâti en pierre de Crazannes, carrière proche de Saint-Savinien, réputé pour sa pureté minérale. Tout l’ensemble est recouvert d’une enveloppe en terre, qui représente le terre-plein, où étaient disposées des pièces d’artillerie. Cette plateforme est accessible par 2 grands escaliers de part et d’autre de l’entrée.

Fort Liédot ou ex Fort de la Sommité sur l’Ile d’AixFort Liédot ou ex Fort de la Sommité sur l’Ile d’AixEntre 1863 et 1864, le fort fera l’objet d’expérimentations de tirs de la nouvelle artillerie dite « rayés », qui provenaient du bourg de l’Ile d’Aix, de la pointe de Coudepont de l’île d’Aix et du Fort Enet, à la pointe de la Fumée de Fouras. L’objectif était de tester la résistance des fortifications bastionnées traditionnelles afin d’augmenter la résistance des maçonneries de l’époque.

En 1889, dans un nouveau contexte de crise avec l’Angleterre, le fort se verra ajouter de 2 plateformes sur les bastions afin de disposer de nouvelles pièces d’artillerie de marine, tournées vers le large.

Au cours des siècles, n’ayant jamais essuyé d’attaque, le fort servit de prison militaire et politique. De 1854 à 1855, il emprisonna 1000 détenus russes, lors de la guerre de Crimée (1853-1856). De 1870 à 1871, y étaient emprisonnés 700 « Communards » en attente de leur déportation vers la Nouvelle-Calédonie. Puis en 1886, les condamnés au bagne y étaient regroupés pour le départ pour la Guyane. Fort Liédot ou ex Fort de la Sommité sur l’Ile d’AixDurant la 1ère Guerre Mondiale, y furent enfermés les prisonniers de guerre allemands. Et plus récemment, de 1959 à 1961, Ahmed Ben Bella, premier Président de la République d’Algérie fut interné au fort.

Le Fort Liédot fut ensuite converti en centre de colonie de vacances de l'armée. Et depuis 1989 il est la propriété du Conservatoire du Littoral et de la Commune d’Aix.


Note : Nord-Est de Ile d’Aix, Office de tourisme, Tél. : 05.46.83.01.82. - Visites guidées et calendrier sur demande.

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime