Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C'est où sur une carte?Notre avis

Fort de la Rade sur l’Ile d’AixEn 1666, l’Arsenal de Rochefort était l’un des arsenaux les plus prospères de France. Convoité par l’ennemi, il était protégé, entre autres, par une petite batterie défensive, à la Pointe Sainte-Catherine, à l’extrémité sud de l’Ile d’Aix.

Aussi en 1681, Colbert (1619-1683), Responsable des Finances sous le règne de Louis XIV, se préoccupa de renforcer sa défense et ordonna la construction du Fort de la Rade.

Fort de la Rade sur l’Ile d’AixFort de la Rade sur l’Ile d’AixLe fort avait pour mission d’armer en canons, ancres, poudres, boulets et affûts les navires mouillant dans la rade de l’Ile d’Aix. En effet les navires construits dans l’Arsenal de Rochefort ne pouvaient pas être armé sur place, sous peine de ne pas pouvoir remonter la Charente à cause de leur faible tirant d’eau. Le Fort de la Rade avait la capacité d’armer et de mettre à l’abri 25 vaisseaux.

Vauban Timbre de France 1955 Vauban (1633-1707), Architecte militaire fut alors chargé du projet. Il ordonna à Antoine Ferry, Ingénieur militaire, d’établir les plans d’une vaste citadelle.

En 1691, les travaux débutèrent, le fort fut entouré d’un fossé avec une batterie semi-circulaire. A l’intérieur, un donjon de 20 mètres de hauteur, en cours de construction, s’écroula suite à de multiples problèmes liés à la conception et aux intempéries. Un donjon fut reconstruit, en 1699, moins ambitieux, avec une hauteur de 15 mètres.

Pendant un demi siècle, le fort fut laissé à l’abandon faute de moyen. Puis en 1755, la guerre avec l’Angleterre devint imminente, et le fort fut restauré, avec pour projet, l’ajout d’une batterie circulaire afin d’augmenter sa puissance de feux.

En 1757, alors qu’il était en cours de restauration, il fut attaqué par une flotte de 20 vaisseaux anglais. Au bout d’une heure de bombardement, le fort fut détruit, puis pillé, et incendié par 5000 soldats ennemis débarqués momentanément sur l’Ile d’ Aix.

En 1778, les anglais menacent à nouveau l’Ile d’Aix. Ainsi, le Marquis de Montalembert (1714-1800), officier et académicien des Sciences, spécialisé dans les fortifications défensives, reconstruit un fort, en quelques semaines, mais cette fois en bois, en forme de fer à cheval, afin de défendre temporairement l’île. Le fort était équipé de 180 pièces d’artillerie, et d’une plateforme avec 2 niveaux de casemates.

Fort de la Rade sur l’Ile d’AixEn 1801, un grand projet visait à renforcer la sécurité de l’Arsenal de Rochefort, en protégeant la rade de l’Ile d’Aix, avec la restauration du Fort de la Rade et avec les futures constructions des Fort Boyard, Fort Enet et Fort Liedot (ex Fort de la Sommité). Mais le 11 avril 1809, les Anglais lancèrent sur l’Ile d’Aix des brûlots (bateaux chargés de matières inflammables et explosives) sur l'escadre française. Ils détruisirent une frégate et 4 vaisseaux. Cette bataille se solda par une indiscutable victoire anglaise, et le renvoi des commandants français devant la justice militaire, accusés de ne pas avoir anticipé cette attaque.

Fort de la Rade sur l’Ile d’AixA partir de 1810, le fort fut de nouveau équipé d’une batterie circulaire de 75 pièces d’artillerie. Puis en 1814, la défense du fort fut renforcée par des pièces d’artillerie plus puissantes. A cette époque, le bourg faisait déjà partie intégrante de la fortification. Dans les années 1850, les travaux se poursuivirent au niveau de l’enceinte, côté terre et côté mer. Le Fort de la Rade était une véritable citadelle.

Fort de la Rade sur l’Ile d’AixA la fin du XIXème siècle, l’artillerie évolua, et le fort fut équipé d’une dizaine de canons de la nouvelle artillerie dite « rayée ». On installa sur le Fort Enet, situé en pleine mer vers Fouras, des plaques de blindages métalliques, afin que l’armée française puisse réaliser des tirs d’essai. L’objectif étaient de vérifier à la fois la résistance du blindage et de tester l’efficacité des tirs de cette nouvelle artillerie.

Durant la 1ère Guerre Mondiale, le fort servira de prison. Puis en 1920, devenant inutile, il sera déclassé avec le déclin de l’Arsenal de Rochefort, qui fermera en 1927. Durant la 2ème Guerre Mondiale, il fut occupé par l’armée allemande. Et 1955 il devient un laboratoire pour le ministère de l’Agriculture. Pour enfin devenir un village de vacances à partir de 1986.

Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix
Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix
Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix
Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix
Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix Fort de la Rade sur l’Ile d’Aix

Note : Pointe Sud de Ile d’Aix, Office de tourisme, Tél. : 05.46.83.01.82 - Pour tout renseignement sur les possibilités de visites guidées

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime