Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

Situation sur une carteNotre avisFort de l’Aiguille ou Redoute de l’Eguille à FourasLe fort de l’Aiguille est situé à la Pointe de la Fumée de Fouras. C’est une redoute, c'est-à-dire un système de fortification défensif qui en barrant l’unique passage au fort principal assure sa protection.

Fort de l’Aiguille ou Redoute de l’Eguille à FourasLa redoute avait pour mission selon les dires de l’ingénieur militaire Claude Masse, d’avoir été bâtie « en 1673 pour fermer l’avenue de la péninsule en cas que les ennemis eussent fait descente à l’Isle d’Ainet (Enet) ou à la pointe de l’Eguille (Aiguille)».

Ainsi, la redoute protégeait l’estuaire de la Charente et le Fort Vauban (fort principal) de Fouras d’une éventuelle invasion provenant d’un débarquement de l’ennemi sur la Pointe de la Fumée.

A l’époque, l’Arsenal de Rochefort était l’un des arsenaux les plus prospères de France. Convoité par les ennemis Hollandais et Anglais, il fallait le protéger par une série d’édifices militaires. La Redoute de L’aiguille faisait partie intégrante de ce système défensif.

Fort de l’Aiguille ou Redoute de l’Eguille à FourasFort de l’Aiguille ou Redoute de l’Eguille à FourasCette redoute est l’œuvre de Sainte-Colombre (1610-1688), ingénieur de réputation du Service de la Marine et de Ferry. De forme rectangulaire, de 70 mètres de long sur 58 de large, elle représente une des plus grandes redoutes de France, disposant de 16 pièces de canon. Elle est le prototype des redoutes garde-côte du règne de Louis XIV, entourée d’un fossé qui se remplit deux fois par jour en fonction des marées. Sa construction, peu élevée permettait d'être peu visible depuis l'océan et surtout de mieux résister aux tirs éventuels depuis des navires.

En 1692, la redoute était presque en ruine. Les remparts en sable non engazonnés étaient sujets à l’érosion de la mer. Ainsi, sous les alertes répétées de l’Ingénieur militaire Antoine Ferry, elle sera reconstruite en pierres sur ses 4 faces dans la 2ème moitié de XVIIIème siècle. Les pièces d’artillerie qui y étaient disposées couvraient la rade de l’Ile d’Aix.

Actuellement elle n’est plus au contact de la mer.

En 1673, Vauban (1633-1707), ingénieur et architecte militaire, reprendra ce principe défensif, qui barrait l’accès à une péninsule, dans l’Ile de Ré pour la Redoute de Sablanceaux. La même théorie fut aussi reprise pour la Redoute du Martray.

Fort de l’Aiguille ou Redoute de l’Eguille à Fouras Fort de l’Aiguille ou Redoute de l’Eguille à Fouras Fort de l’Aiguille ou Redoute de l’Eguille à Fouras

Note : Pointe de la Fumée de Fouras, Office du tourisme Fouras, Tél. : 05.46.84.60.69.

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime