Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Situation sur une carteNotre avisDonjon ou Tour de BroueA partir du XI siècle, le système féodal s’implanta lentement en Aunis et Saintonge avec des vassaux qui bénéficiaient d’une large indépendance de fait.

Donjon ou Tour de BroueLe château devint le pôle de la vie sociale où s’organisait la justice et se déroulaient les sactes de la vie quotidienne. C’est à cette époque que de colossales forteresses médiévales de pierres sortirent de terre comme celle de Broue.

La Tour de Broue est le vestige d’une ancienne forteresse qui fut édifiée au XIème siècle, et dont il ne reste que la tour c'est-à-dire le donjon.

Donjon ou Tour de Broue

Haut de 20 mètres, assis sur une pointe rocheuse il est surélevé par une motte artificielle d’une vingtaine de mètre. Il domine ainsi tous les marais de Brouage et de Saint-Agnant.

A l’époque, la mer venait jusqu’à la forteresse de Broue. Elle avait un port important qui accueillait les plus gros vaisseaux et les bateaux des négociants de sel. En effet le rivage de Broue était un lieu réputé pour l’exploitation des salines. De plus sa position stratégique permettait à la forteresse de surveiller une vaste étendue de mer qui se nommait le Golfe des Santons (ou Golfe de Saintonge). Mais aussi, elle avait pour mission de protéger « les mines d’or blanc » : les salines et ses exploitants.

D’un point de vu économique, les salines généraient un commerce important et des ressources pour les habitants. Mais hélas, l’exploitation des salines entraîna des envasements successifs, laissant la place au marais. La mission de la forteresse de Broue devenant obsolète, la cité de Brouage fut nommée, pour devenir le nouveau port et ainsi le nouveau centre d’intérêt militaire et économique.

Du Guesclin, Gravure de 1875 et Timbre de France de 1961Durant la Guerre de Cent Ans (1337 à 1453), cette forteresse eut une existence tumultueuse. Elle fut successivement attaquée, pillée et envahie par les Anglais, pour être définitivement libérée en août 1372 par Du Guesclin. En effet, ce dernier lors de sa campagne de reconquête du Poitou et de la Saintonge, repris la forteresse de Broue au Anglais pour la remettre au Roi de France Charles V.

Donjon ou Tour de BroueLes vestiges de la Tour de Broue représentent uniquement le côté nord-ouest du donjon qui est encore debout dans la totalité de sa largeur sur 15 mètres. La structure est de style « roman de l’ouest », c’est à dire à contreforts plats et de forme rectangulaire. Donjon ou Tour de BroueLes murs sont larges de 2,50 mètres laissant apparaître les moellons de blocage pris entre les pierres bien taillées et appareillées. Les ouvertures sont petites à l'extérieure, puis s’évasent vers l’intérieur. Les embrasures de meurtrières s’ouvrent à côté de la cheminée centrale.

Actuellement en Saintonge, il ne reste plus que trois donjons de style « roman de l’ouest » : à Pons, le plus grand, à Saint-Sulpice-d’Arnoult le donjon de l’Islot (ou Isleau), et à Broue.

Au pied de la tour, vous pourrez visiter l’écomusée qui vous propose une exposition et des balades pour découvrir les lieux et ses origines. Vous pourrez rencontrer une espèce protégée, la torture d’eau douce : la Cistude d’Europe.

Donjon ou Tour de Broue

Donjon ou Tour de Broue

Donjon ou Tour de Broue
Donjon ou Tour de Broue Donjon ou Tour de Broue Donjon ou Tour de Broue

Note : Broue, à 3km au nord de Saint-Sornin. Pour plus d’information : Office du tourisme de Marennes - Tel 05.46.85.04.36.

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime