Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C'est où sur une carte?Notre avisColombier d'AulnayCe colombier à pied, c'est-à-dire en forme de tour, sans toiture, comprend une porte unique sans aucune autre ouverture. Les murs extérieurs sont lisses sans aucune saillie, afin que les chats ou les bêtes nuisibles ne puissent y grimper. Récemment, il a été magnifiquement restauré afin de le rendre visitable.

A l’intérieur, le colombier comprend 2000 petites niches ou boulins, qui facilitaient la ponte les oiseaux. Les boulins sont répartis de manière uniforme sur la surface du mur circulaire sur toute sa hauteur.

Colombier d'AulnayTimbre français de 1957 en l'honneur de la ColombophilieLe terme de « fuye », quoique plus particulièrement réservé aux édifices sur piliers, porches ou immeubles a cependant souvent été utilisé pour désigner ce type de colombier.

A l’époque, cet édifice était destiné à loger et à abriter les pigeons. Les seigneurs les employaient comme messagers commerciaux ou politiques. Ils étaient souvent porteurs de renseignements en temps de guerre.

Colombier d'AulnayCharlemagne, Timbre français de 1966, Tableau Albrecht DürerAu Moyen Age, Charlemagne rend l'élevage du pigeon "privilège nobiliaire". Pratiquement tous les châteaux, fermes seigneuriales et abbayes possédaient un colombier. Ce dernier pouvait contenir jusqu'à 5.000 pigeons et attestait de la richesse et de la puissance de son propriétaire. Ce privilège fut octroyé à l’ancien château d’Aulnay. Il fallut attendre la Révolution Française pour voir abolir ce privilège.


Note : Aulnay de Saintonge, rue de Salles. Office de Tourisme d'Aulnay de Saintonge Tél. : 05.46.33.14.44 - http://tourisme.aulnay.info

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime