Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

C'est où sur une carte?Notre avisTour de l’Horloge de Saint-Jean-d’AngélyAu XIIe siècle, la cité de Saint-Jean-d’Angély comprenait une enceinte défensive avec trois portes.

Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’AngélyUne tour fut construite sur l’emplacement d’une porte des remparts pour contrôler l’accès à la cité. Elle abritait une cloche, qui jadis prévenait de la fermeture de la cité, et qui était aussi employée pour sonner l’alarme en cas d’attaques ennemis.

L’histoire de cette cloche remontait aux Libertés Communales accordées à la ville en 1199 par La Charte de Commune de Jean sans Terre, Roi d'Angleterre (frère de Richard Coeur de Lion et fils d’Aliénor d'Aquitaine).

Avec le développement de la cité, des nouveaux quartiers naquirent avec la construction d’une nouvelle enceinte, plus grande, autour de Saint-Jean-d’Angély. Ainsi, la première tour initialement construite se situait, maintenant, au cœur de la cité, avec plus aucune utilité. Laissée à l’abandon, la tour se dégrada pour être finalement totalement reconstruite entre 1406 et 1410.

Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’AngélyA partir de 1621, et afin de préserver la sécurité de la cité, la tour devint une prison pour les civils ayant commis des délits. Elle emprisonna aussi les ivrognes, les gueux, les mandants, et les auteurs de troubles.

Puis à partir de 1723, les soldats qui allaient à l’encontre des ordres militaires firent grossir les cellules des prisonniers civils. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, la tour fut une prison. Actuellement elle conserve de nombreux graffitis qui témoignent de l’attente des prisonniers.

La cloche de la Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’AngélyAu sommet de la tour, une nouvelle cloche de 1500 kilos datant de 1731, rythmait la vie de Saint-Jean-d’Angély en sonnant les heures.

Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’AngélyEn 1857, une nouvelle horloge fut inaugurée dans la tour. Elle est toujours en exposition, avec les inscriptions du nom de l’ingénieur mécanicien de l’époque : J. Gourdin à Mayet-sur-Sarthe.

Depuis 1410, l’architecture est inchangée, la tour est de style gothique, à mâchicoulis. Haut de quatre étages, elle enjambe la rue de la Grosse Horloge qui est parsemée de superbes maisons à colombages du XVIe siècle. D’ailleurs, c’est une des plus belles rues de la ville.

Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’Angély Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’Angély Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’Angély Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’Angély Tour de l’Horloge de Saint-Jean-d’Angély

Note : Rue Grosse-Horloge - Visite possible - Office de tourisme de Saint Jean d’Angely – Tél. 05.46.32.04.72 – www.angely.net.

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime