Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

C'est où sur une carte?Abbaye Royale de Saint-Jean-d’AngélyEn 817, Pépin, duc d’Aquitaine et petit fils de Charlemagne reçut une relique qui fut présentée comme le crâne de Saint Jean-Baptiste.

Les Tours de Saint-Jean-d’AngélyA l’époque, les reliques avaient un impact spirituel très puissant sur les fidèles, Le crâne relique fut confié aux moines de Saint-Jean-d’Angély avec pour mission de construire un monastère. Une fois fondé, il fut successivement pillé à trois reprises au IXe siècle par les Vikings, ce qui entraîna au final sa destruction mais surtout la perte de la relique, ce qui rendit le Duc Guillaume le Grand inconsolable.

En 1010, le crâne fut miraculeusement et étrangement retrouvé par un abbé lors d’un pèlerinage à Rome. Cependant il subsiste des doutes sur l’identité véritable de cette relique. L’obsession du Duc Guillaume le Grand aurait-elle accéléré la découverte de la dite relique ? Qu’importe, suite à cet important événement, le Duc Guillaume le Grand ordonna la reconstruction d’une abbaye bénédictine. Sa puissance et son rayonnement spirituel s'accrurent rapidement et elle devint une étape majeure sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Entre 1215 et 1242, les environs de Saint-Jean-d’Angély subirent régulièrement des pillages provenant de bandes armées. Ces dernières légitimaient leurs attaques au nom de la défense de la France ou de l’Angleterre. En 1242, lors d’un nouveau pillage, l’abbaye fut incendiée et du même coup, son abbatiale (église de l’abbaye) d’architecture romane fut totalement détruite. Abbatiale gothique de Saint-Jean-d'Angély

Suite à cette incendie et durant une longue période de paix, Saint-Jean-d’Angély entreprit de construire une superbe abbatiale de style gothique, dont une reproduction (cf. carte postale ci-contre) permet d'imaginer la magnificence. Cependant, de nombreuses incertitudes subsistent sur les dates de début et de fin des travaux. De plus peu de documents relatent l’évolution des travaux de cette structure gigantesque. A-t’elle été réellement terminée ?

Du GuesclinDurant la Guerre de Cent Ans (1337 à 1453), la Basse Saintonge (Val-de-Saintonge et Saintonge-Romane) fut le théâtre d’un vaste champ de bataille, opposant les Anglais et les Français. L’abbaye fut à plusieurs reprises dépouillée de ses biens et mise à sac par les Anglais du Comte de Derby en 1346. Ce n’est qu’en 1372, que Du Guesclin, lors de sa campagne de reconquête du Poitou et de la Saintonge, aidé des « angériens », libéra Saint-Jean-d’Angély de la domination Anglaise.

Depuis le XIIème siècle, l’édification de l’abbaye fut ardue et traîna dans le temps, à cause des ravages de la guerre. Les historiens estiment qu’elle fut probablement terminée vers le milieu du XVème siècle.

Contreforts restant de l'Abbatiale gothique de Saint-Jean-d'AngélyContreforts restant de l'Abbatiale gothique de Saint-Jean-d'AngélyPuis durant les Guerres de Religion (1562-1568), l’abbaye et l’abbatiale furent à nouveau pillées en 1562, pour être finalement et totalement rasées par les Huguenots en 1568, entraînant à nouveau la perte de la relique. Dès lors, les pèlerins de Compostelle ne passèrent plus à Saint-Jean-d'Angély. Actuellement, il ne reste de cette l’abbatiale gothique que deux contreforts et une partie du chevet de l'église actuelle, et quelques fragments d'architecture au musée.

Obstinément, les moines débutèrent en 1610 la construction d’une église provisoire afin d’attirer à nouveau les fidèles et surtout les pèlerins.

Les Tours de Saint-Jean-d’AngélyLes Tours de Saint-Jean-d’AngélyEntre le XVIIème et le XVIIIème siècle, les moines entreprirent la construction d’une nouvelle abbaye, celle que nous connaissons aujourd’hui. A partir de 1741 les moines édifièrent une nouvelle abbatiale de style classique. L’abbaye fut achevée, mais les travaux de l’abbatiale tardèrent et finalement furent arrêtés en 1789 avec La Révolution. Ainsi les Tours, hautes de 35 mètres, constituent une immense façade inachevée.

Pour un temps, après La Révolution les tours furent transformées en prison.

Abbaye Royale de Saint-Jean-d’AngélyAbbaye Royale de Saint-Jean-d’AngélyEn 1899, l'église provisoire fut restaurée, et depuis elle est restée l’église paroissiale de la ville.

Concernant l’abbaye elle-même, elle fut plus récemment et provisoirement, un collège, puis un lycée.

Actuellement, elle est devenue à la fois le Centre Culturel de Saint-Jean-d’Angély avec une bibliothèque, le Centre de Culture Européenne de "Saint-Jacques-de-Compostelle" et l'école de musique.

 

Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Entrée de l'Abbaye de Saint-Jean-d'Angély Abbaye de Saint-Jean-d'Angély
Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Entrée de l'Abbaye de Saint-Jean-d'Angély
Contreforts restant de l'Abbatiale gothique de Saint-Jean-d'Angély Contreforts restant de l'Abbatiale gothique de Saint-Jean-d'Angély Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Les Tours de Saint-Jean-d'Angély Aux pieds des Tours de Saint-Jean-d'Angély
Eglise de Saint-Jean-d'Angély Entrée de l'Abbaye de Saint-Jean-d'Angély Eglise de Saint-Jean-d'Angély Eglise de Saint-Jean-d'Angély
Les Tours au loin de Saint-Jean-d'Angély Les Tours au loin de Saint-Jean-d'Angély Aux pieds des Tours de Saint-Jean-d'Angély Les Tours au loin de Saint-Jean-d'Angély

Note : Au centre ville de Saint-Jean-d’Angély, au croisement entre la Rue de l’Abbaye et la Rue du Minage. Abbaye Royale, visite guidée en juillet et août, Panorama à 35m en haut des Tours, visite possible de juin à septembre. Renseignements : Office de tourisme de Saint Jean d'Angely – Tél. 05.46.32.04.72 – http://ot.angely.net

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime