Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Situation sur une carteNotre avisPierre de CrazannesLa Pierre de Crazannes est une roche calcaire qui de part sa qualité convient particulièrement à la sculpture. Elle a été utilisée à travers le monde : de Fort Boyard, à la Cathédrale de Cologne, en passant par le socle de la Statue dePierre de Crazannes la Liberté.

L’exploitation des carrières de Crazannes débute au 1er siècle avant JC par les gallo-romains, pour l’édification notamment de l’arc Germanicus de Saintes. La production connaît son apogée au XII et XIII ème siècle lors de la réalisation des églises romanes.

Pierre de CrazannesLa pierre fut par la suite utilisée pour l’édification des fortifications Vauban. Mais les carriers furent contraints d’abandonner le site faute de rentabilité à partir de la fin de la Seconde Guerre Mondiale. A présent les carrières ont été envahies par une superbe végétation luxuriante où il fait bon prendre le frais en été.

Le site a été aménagé par le Conseil Général en collaboration avec la société d’autoroutes A.S.F.. Ce pôle nature est donc aussi accessible à partir de l’aire de repos « la pierre de Crazannes » sur l’autoroute A837 dans le sens Saintes-Rochefort.

Le musée qui se parcourt gratuitement présente un bon aperçu du site. La visite payante de la carrière est très instructive et les guides vous font découvrir pour quelques instants le dur métier de carrier.

Afin de poursuivre votre journée sur le thème de la pierre de Crazannes, vous pouvez découvrir les lapidiales au niveau des carrières des Chabossières. De mai à Septembre des sculpteurs viennent partager leur passion et réalisent leurs œuvres à même les parois de la carrière.

Pierre de Crazannes Pierre de Crazannes Pierre de Crazannes

Note : Commune de Crazannes par la D119 ou par l’aire de repos de la pierre de Crazannes sur l’A837 dans le sens Saintes-Rochefort. - Musée de la Pierre de Crazannes Tél. : 05.46.91.48.92

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime