Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Situation sur une carteNotre avis

Phare de la CoubreLe phare de la Coubre se situe à l'entrée de l'estuaire de la Gironde. On peut y accéder par la route départementale D25 entre Ronces les Bains et La Palmyre.

Ancien Phare de la CoubreLe phare, tel que nous pouvons le voir aujourd'hui date de 1905 et il est l’aboutissement de plusieurs constructions précédentes, aux destins divers.

Haut de 64m, il domine la pointe de la Coubre de sa stature filiforme blanche et rouge, posée sur la dune.

Phare de la CoubreL'intérieur du phare est carrelé d'opaline bleue ciel, son escalier en colimaçon de type Eiffel est prolongé par une rampe en cuivre tout au long de ces 300 marches. Une échelle de meunier permet d'accéder au balcon qui s'ouvre sur une superbe vue panoramique.

Phare de la CoubreOn peut y découvrir l'île d'Oléron, la Seudre, la presqu'île d'Arvert, la côte de La Palmyre à Meschers ainsi que Bonne Anse et la forêt de la Coubre au pied du phare, sans oublier le phare de Cordouan et la pointe de Grave de l'autre côté de l'estuaire, côté Gironde.

Le phare de la Coubre est l'un des plus puissants de France avec une portée lumineuse de 28 milles grâce à sa lampe halogène de 1 000 w à 2 éclats blancs 10s. Phare de la CoubreIl est à préciser que ce phare à une particularité: entre la partie blanche et rouge de sa façade, il existe un petit édifice appelé « Barbette » qui abrite un feu secondaire de secours rouge.

Ancien Phare de la CoubrePointe de la Coubre, le 23 nov 1906, échouage de la "Volga"Tout au long des temps, il y eu de nombreux naufrages dans ce secteur dus aux courants réputés contraires, aux hauts fonds, aux remous. Un phare à cet endroit permettait de contourner le banc de la Coubre et de la Mauvaise si bien nommé!

En 1727, c'est le chevalier de Bitry qui fit élever un édifice en bois de forme pyramidale, surmonté d'un mat. Ce phare était lui-même construit près de l'emplacement d'un ouvrage plus rudimentaire, et qui n'avait pas résisté aux caprices conjugués de la mer et du vent.

En 1830, de nouveau, une tour en bois de 11m de haut fut construite pour s'assurer de la stabilité du sol, mais là encore, la mer la détruisit.

En 1842, une petite tour en maçonnerie fut édifiée. Posée sur un échafaudage en bois, celui-ci pourri et ne résista pas à l'assaut et à l'érosion de la mer et s'écroula.

Ancien Phare de la CoubreAncien Phare de la CoubrePar décret impérial du 12 mai 1860, il fut ordonné de construire un phare à cet emplacement fort dangereux pour la navigation.

Ancien Phare de la CoubreEn 1895, un phare de 53m fut construit sur pilotis. Mais tout comme ses prédécesseurs, il s'écroula sous l'effet de l'érosion en mai 1907. Ce sont les billes de bois servant de fondations que l'on peut observer sur les anciennes cartes postales.

Devançant la destruction inéluctable, un quatrième phare fut construit dès 1905, à 1,5 Km de la côte.Ancien Phare de la Coubre

Toute la partie supérieure du phare (structure métallique type Eiffel) a été récupérée sur l'ancien édifice.

C'est l'actuel phare de la Coubre qui se situe aujourd'hui à 250m de la mer!


L'ancien Phare de la Coubre, le 3ème

Ancien Phare de la Coubre Ancien Phare de la Coubre Ancien Phare de la Coubre

Phare de la Coubre, le phare actuel, le 4ème

Phare de la Coubre Phare de la Coubre Phare de la Coubre
Phare de la Coubre Phare de la Coubre Phare de la Coubre Phare de la Coubre Phare de la Coubre Phare de la Coubre

Note : D25 entre Ronces les Bains et La Palmyre - Ouvert tous les jours de mi juin à mi septembre - Tél. : 05.46.06.26.42 - Depuis 2005, un charmant petit musée a été crée dans un bâtiment annexe.

 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime