Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La Mounette

Nout’ patouès meune sa route , tout chat p’tit,

Discret, mais teurjhou présent, là ou ben ithy.

Y  s’faufile dans les mots, y traveurse le temps,

E dans nos fêtes, y d’vint l'invité qu’on attend.

Ses  causer si savoureux et...tout en nuances

Calinant ton thieur, t’ram’nant  dans l’enfance.

 

Nout patouès, li,  y  t’fais r'monter le temps ,

D’un cot tu  causes l’langaghe d’nos paysans.

O suffit d’bader ta goule , y t’r’vint tout seul,

Aveuc les couleurs des jhours, près toun’aieule.

Y l’est l’conteur des jouès, des tracas du  passé,

Et l’ témoin d’nos  vies qui défilant sans s’arréter.

 

Jh’ t’ rend houmaghe  cher patoués saintongeais,

Ouais, jh’m’ sens fiare, à ma façon,  d’te causer.

D’te fare aimer, o m’ rend benaise, o m’enchante.

Jh’aime fare peuter ma goule dans nos Chérentes,

Vouèr bitounes et bitons attendrit, heureux, émus,

De vouèr qu'nout’patouès, ben, y l'a  pas disparu.

 

A qu’nout patouès chérentais est dont ben jholi ,

Y s’dounn', s’caus',  s’écoute coum’ine méloudie.

De thieu passé,  i revint nos chanter  sa roumance,

Coum’ in roussignol dans l’vent d’nos souvenances,

D’nout’ histouère, et  dans nout’ sang, y z’y rest’ra!

O faut pas qu’y s’peurde, j’l’aimons et y continura!

La Mounette


 

Liste de tous les articles de la Charente-Maritime